À quoi sert d’être labellisé RSE ?

POSITIVE WORKPLACE© et B Corp étaient invités sur le plateau de B Smart dans l’émission Smart Impact le 2 octobre dernier pour y répondre. Si 69% des chefs d’entreprise sont intéressés par l’enjeu de la RSE , il n’est pas toujours évident de savoir par où commencer. Les avantages d’une politique développement durable sont pourtant nombreux.

Quels sont les profils des entreprises labellisées ?

Selon une étude de Goodwill Management, 83% des entreprises labellisées sont des PME et micro entreprises. Ce qui correspond au tissu économique français, majoritairement constitué d’entreprises de cette taille. Le profil type d’une entreprise labellisée est une PME de moins de 50 salariés avec un chiffre d’affaires de 2,4 M€, dans le secteur du conseil et de l’ingénierie.

Que viennent analyser les labels RSE ?

La RSE consiste pour les entreprises à prendre en compte le développement durable au sein de leur stratégie afin de répondre aux défis environnementaux, sociaux et sociétaux auxquels elles sont confrontées. Un label RSE est généralement fondé sur la norme internationale ISO 26000 et complété par la réglementation européenne et locale. Il vient analyser l’entreprise à 360° : de son modèle d’affaires en passant par sa gouvernance et son impact social, sociétal et environnemental. Souvent, les labels mettent en avant un principe qui guide les entreprises labellisées : l’entreprise à mission pour B Corp, la prise en compte des attentes des parties prenantes pour Positive Workplace.

Quels sont les avantages d’une labellisation RSE ?

Par sa méthodologie unique de prendre en considération la voix des parties prenantes – clients, salariés et fournisseurs – dans son processus de labellisation, POSITIVE WORKPLACE© permet de déterminer les principaux enjeux pour l’entreprise et tout son écosystème. La stratégie RSE est ainsi orientée pour répondre aux attentes des salariés présents et futurs mais aussi pour ajuster le modèle d’affaires selon les retours terrains, et en particulier des clients. En outre, la manière dont les données sensibles de l’entreprise sont récoltées est réalisée en conformité avec le RGPD. Les données sont stockées en France, garantissant la préservation du savoir-faire de l’hexagone. Un label RSE peut être aussi un facteur de performance économique : les entreprises labellisées ont un taux de croissance moyen de 7,6% vs 1,6% pour les entreprises françaises de moins de 150 salariés – selon une étude de Goodwill Management. Au-delà d’être une façon de se différencier de la concurrence, le label POSITIVE WORKPLACE© permet aux entreprises d’intégrer une communauté d’organisations engagées pour partager les bonnes pratiques et faire progresser la RSE.

B SMART – Émission Smart Impact présentée par Thomas Hugues et Emilie Kovacs – Production : Olivia Yéré Daubrey

Source :

Etude IFOP, Le regard des Français et leur appropriation de la RSE – Septembre 2019