Une entreprise à mission c’est quoi ?

Le 11 avril 2019, la loi PACTE invitait les entreprises à repenser leurs rôles dans la société en prenant en compte les enjeux sociaux et environnementaux de leurs activités. C’est ce que les entreprises comme la Maif, la Camif, le groupe Rocher, Patagonia et récemment le géant agroalimentaire Danone, ont saisi en décidant de devenir des entreprises à mission.

L’entreprise à mission est un type d’entreprise considérant que bien commun et performance économique sont compatibles. Elle va au-delà de l’inscription d’une raison d’être dans ses statuts. Concrètement, une entreprise à mission s’engage pour un projet spécifique, pleinement intégré à sa stratégie économique en inscrivant dans ses statuts l’engagement d’apporter leur contribution à des enjeux économiques, sociaux, environnementaux, scientifiques, voire culturels. A titre d’exemple, Patagonia s’est donnée comme mission de « Fabriquer des produits de qualité en ayant le moins d’impact possible sur l’environnement, et encourager le monde de l’entreprise à mettre en place des solutions pour enrayer la crise environnementale. »

 

 

Comment devenir entreprise à mission ?

Pour devenir entreprise à mission, la loi exige le respect de certaines conditions :

  1. L’inscription d’une raison d’être dans les statuts de l’entreprise
  2. L’inscription d’un ou plusieurs objectifs sociaux et environnementaux que la société se donne pour mission de poursuivre
  3. La précision des modalités du suivi de l’exécution de la mission
  4. L’exécution des objectifs sociaux et environnementaux

En cas de non-respect, le statut est retiré.

 

Les valeurs : voûte de la formulation de sa mission

L’essence de l’entreprise à mission repose sur des valeurs qui se doivent d’être incarnées et partagées par l’entreprise. Les fondateurs.trices et dirigeant.te.s doivent donc avoir la conviction que les valeurs constituent le socle de l’entreprise et participent à sa réussite. On distinguera alors 3 étapes inséparables permettant d’assurer la réelle application des valeurs :

La formulation de sa mission

La mission est propre à chaque entreprise. C’est un engagement choisi librement qui embarque toutes les parties prenantes dans un but commun et participe à construire la culture de l’entreprise. La mission, à ne pas confondre avec l’activité commerciale de l’entreprise, est un cap : un objectif sociétal à atteindre. Qu’elle soit sociale, environnementale, etc., la mission de l’entreprise repose sur l’adhésion des actionnaires, tous contraints à la respecter. La mission se positionne au même stade (ou presque) que le profit. Bien formulée, la mission d’une entreprise perdure à travers le temps et se joint à la performance économique de l’entreprise. C’est le cas de certaines entreprises françaises comme SEB ou Schneider Electric qui ont su faire face aux différents aléas économiques et perdurer en maintenant leur mission sociétale impactante.

L’énoncé de la mission doit être :

  • court, concis et précis
  • clair et compréhensible
  • facile à mémoriser
  • inspirant, motivant et distinctif

 

Pourquoi devenir une entreprise à mission ?

Inscrire son entreprise dans une telle démarche est source d’avantages. Cela permet d’abord d’instaurer une cohérence entre raison d’être de l’entreprise, stratégie, valeurs et comportements. Se fixer une mission c’est inscrire son entreprise dans une démarche d’innovation pour l’économie de demain. L’entreprise à mission insuffle une culture d’entreprise puisqu’elle donne du sens au travail et une ligne directrice fixe.

Cet avantage compétitif que confère la mission a bien été compris par certaines entreprises. Incarnée par un Chief Mission Officer, la mission précise et inspirante d’Essilor :

Améliorer la vision pour améliorer la vie », oriente la stratégie du groupe, fédère les collaborateurs et irrigue sa dynamique d’innovation.

Résultat ? Le cours de bourse a près de triplé en dix ans et plus de douze millions de personnes à la base de la pyramide ont été équipées de lunettes à travers des programmes inclusifs innovants.

 

En somme, l’entreprise à mission, statut né aux Etats Unis et introduit en France grâce à la loi PACTE est un moyen d’inscrire son entreprise dans un objectif autre qu’économique. Plus contraignant que la raison d’être, le statut de « société à mission » est possible selon le respect de certains critères devant être fixés au préalable comme celui de posséder une raison d’être. Aujourd’hui, les entreprises ayant relevé un tel défi se multiplient et prouvent la compatibilité entre performance économique et utilité sociale, culturelle, sanitaire ou environnementale.  Elles sont indéniablement sources d’inspiration et d’optimisme pour l’économie de demain.

 


Pour en savoir plus

La loi  PACTE (Plan d’Action pour la Croissance et la Transformation des Entreprises), promulguée le 22 mai 2019, est destinée à améliorer la performance des TPE et PME. Elle voit le jour dans un contexte où la croissance des entreprises est un défi à relever.

Décryptage !

 

Sources :
https://prophil.eu/wp-content/uploads/2019/12/guide-EAM-Sycomore.pdf
http://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/textes/l15b1088_etude-impact.pdf
https://www.novethic.fr/actualite/entreprise-responsable/isr-rse/entreprises-a-mission-trois-raisons-pour-lesquelles-les-patrons-s-engagent-rse-148077.html