Temps de lecture : 6 minutes

Qu’est-ce que sont les Objectifs de Développement Durable (ODD) des Nations Unies ?

Adoptés le 25 septembre 2015 dans l’Agenda 2030, les Objectifs de Développement Durable (ODD) sont les descendants directs des Objectifs du Millénaires pour le Développement (OMD) lancés en 2000. Si de nombreux progrès en matière de développement durable ont été réalisés en ce début de millénaire, les inégalités persistent, il était alors nécessaire de définir un cadre de référence plus précis.

Ainsi, les 17 ODD doivent être atteints par les États d’ici à 2030 au travers de 169 cibles. Ces objectifs permettent de réaliser 3 ambitions :

  • La fin de l’extrême pauvreté
  • La lutte contre les inégalités et l’injustice
  • Le combat contre le réchauffement climatique

Si le but principal est d’éradiquer la pauvreté sous toutes ses formes, d’autres objectifs concernent la santé, l’accès à l’éducation, la réduction des inégalités, la promotion des femmes ou encore la bonne gouvernance.

Les 17 Objectifs de Développement Durable (ODD) sont ainsi :

  • ODD - Positive Workplace le label RSE des PME et ETIÉradication de la pauvreté: sous toutes ses formes et partout dans le monde
  • Lutte contre la faim: éliminer la faim et la famine, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir une agriculture durable
  • Accès à la santé: donner aux individus les moyens de mener une vie saine et promouvoir le bien-être de tous à tous les âges
  • Accès à une éducation de qualité: veiller à ce que tous aient accès à l’éducation et promouvoir des possibilités d’apprentissage de qualité dans des conditions équitables tout au long de la vie
  • Égalité entre les sexes: parvenir à l’égalité des sexes en autonomisant les femmes et les filles
  • Accès à l’eau salubre et l’assainissement: garantir l’accès de tous à des services d’approvisionnement en eau et d’assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau
  • Recours aux énergies renouvelables: garantir l’accès de tous à des services énergétiques fiables, durables et renouvelables à un coût abordable
  • Accès à des emplois décents: promouvoir une croissance économique soutenue, partagée et durable, le plein emploi productif et un travail décent pour tous
  • Innovation et infrastructures : mettre en place une infrastructure résistante, promouvoir une industrialisation durable qui profite à tous et encourager l’innovation
  • Réduction des inégalités: réduire les inégalités entre les pays et en leur sein
  • Villes et communautés durables: créer des villes et des établissements humains ouverts à tous, sûrs, résistants et durables
  • Consommation responsable : instaurer des modes de consommation et de production durables
  • Lutte contre le changement climatique: prendre des mesures d’urgence pour lutter contre les changements climatiques et leurs répercussions
  • Protection de la faune et de la flore aquatiques : conserver et exploiter de manière durable les océans, les mers et les ressources marines aux fins du développement durable
  • Protection de la faune et de la flore terrestres: préserver et restaurer les écosystèmes terrestres, en veillant à les exploiter de façon durable, gérer durablement les forêts, lutter contre la désertification, enrayer et inverser le processus de dégradation des terres et mettre fin à l’appauvrissement de la biodiversité
  • Justice et paix: promouvoir l’avènement de sociétés pacifiques et ouvertes aux fins du développement durable, assurer à tous l’accès à la justice et mettre en place, à tous les niveaux, des institutions efficaces, responsables et ouvertes
  • Partenariats pour les objectifs mondiaux: revitaliser le partenariat mondial au service du développement durable et renforcer les moyens de ce partenariat

Quel est l’intérêt pour les entreprises de se saisir du sujet ?

Les 17 ODD sont le fruit de longues concertations des parties prenantes des Nations Unies, à savoir les pays membres, les collectivités territoriales, le secteur privé et la société civile. Alors que le plan d’action dont sont issus ces objectifs concerne principalement les États, de plus en plus d’entreprises s’inspirent des ODD pour orienter leur stratégie RSE.

Pour une entreprise, l’intérêt de se pencher sur ces objectifs est multiple. Tout d’abord parce qu’elle a un rôle essentiel à jouer dans la transformation d’un monde meilleur et plus juste. Ensuite parce que cela lui permet de s’engager afin de répondre à des enjeux universels et enfin de communiquer plus clairement sur ses actions. Les parties prenantes (salariés, clients, fournisseurs, sous-traitants) sont de plus en plus vigilantes quant à l’exemplarité des entreprises et invitent même ces dernières à faire preuve de responsabilité sur les domaines clés des ODD, au travers de leurs stratégies et leurs opérations.

Plus de la moitié des entreprises estiment que les ODD deviendront un sujet phare de la stratégie de l’entreprise ou de son cœur d’activité, d’où l’importance de se saisir de ses enjeux.

Quel lien avec la norme ISO 26000 ?

La norme ISO 26000 repose sur des principes similaires à ceux des ODD, notamment la transparence, la participation des parties prenantes, ou encore la prise en compte des externalités de l’entreprise. Cette norme est un outil d’aide au diagnostic et à la mise en place de la démarche.

L’enjeux pour les entreprises est de faire concorder leur stratégie RSE fondée sur l’ISO 26 000 avec les enjeux des ODD. Ainsi l’entreprise aura une double action : organisation de sa stratégie RSE grâce à l’ISO 26 000 et sa contribution sur chacun des ODD.

Un exemple d’entreprise qui s’est saisie des ODD : Nexeo Groupe

Nexeo Groupe n’a pas hésité à s’inspirer des ODD pour créer des initiatives et des projets en lien avec les valeurs humaines et éthiques du Groupe. Nexeo Groupe a ainsi décidé de s’engager tout particulièrement auprès de sujets les concernant directement, comme la promotion des métiers du numériques auprès des femmes et jeunes filles, des investissements et des partenariats visant à promouvoir les innovations « low tech ». Le Groupe a ainsi sponsorisé en 2019 une association valorisant les femmes dans les métiers techniques et qui milite contre la pollution plastique des océans. Ces engagements font ainsi référence à de nombreux ODD comme le 4ème sur l’accès à l’éducation, le 5ème sur l’égalité des sexes, ou encore le 14ème sur la protection de la faune et de la flore aquatique.

Comment faire ?

  1. Contribuer aux ODD

Eramet - ODD - Positive Workplace le label RSE des PME et ETI

Afin de contribuer aux ODD et de le promouvoir, il est aisé de communiquer sur votre démarche grâce notamment à votre rapport extra financier. Dans son rapport RSE, Eramet présente graphiquement sa contribution aux ODD au travers des 3 axes de sa stratégie RSE, par exemple.

  1. Adhérer au Global Compact pour faire reconnaitre sa démarche

Il est aussi possible de rejoindre le Global Compact, ce qui permettra de bénéficier d’un accès privilégié aux activités et ressources disponibles en France et à l’international, et ainsi de suivre un cadre de référence pour faire progresser les démarches dans toutes leurs dimensions.

Pour cela, vous devrez vous engager à :

  • À intégrer durablement les Dix Principes du Global Compact des Nations Unies au sein de votre stratégie et de vos opérations
  • À publier régulièrement un rapport (COP ou COE) afin de communiquer publiquement vos progrès réalisés
  • À régler votre cotisation annuelle au Global Compact France
  • À engager le plus haut niveau de votre organisation dans cette démarche
  • À faire la promotion des dix principes dans votre sphère d’influence
  • Et agir pour soutenir les Objectifs de Développement Durable des Nations Unies.

Sources :
https://www.eramet.com/sites/default/files/2020-06/Eramet-Rapport-RSE-2019.pdf

TESTEZ GRATUITEMENT VOTRE NIVEAU RSE

TESTEZ VOUS !