Label RSE - Ademe Français et environnement

Les Français ont-ils vraiment conscience du changement climatique ? Quelles sont les causes et conséquences du changement climatique selon les Français ?

En novembre dernier, l’ADEME a publié le 21ème volet de son enquête « Représentations sociales du changement climatique ». Depuis 2000, l’ADEME publie chaque année un baromètre sur les représentations sociales de l’effet de serre et du changement climatique.

Une enquête est administrée auprès d’échantillons représentatifs de la population française permettant de dresser un tableau des représentations sociales du changement climatique et de leurs évolutions.

Cette enquête s’intéresse à :

  • la place de l’environnement dans les préoccupations,
  • les représentations des causes et conséquences du changement climatique,
  • l’opinion sur les solutions et mesures de politiques publiques.

L’environnement est-il important pour les français ?

A la question, « Quel est le sujet qui vous parait le plus important aujourd’hui pour la France », l’environnement arrive en 3ème position, après la santé publique (nouvel item introduit en 2020) et l’emploi. Cela montre que, malgré une conjoncture très fortement impactée à la fois par les craintes liées à la situation sanitaire et par la montée sensible du chômage, l’enjeu environnemental se maintient dans les premiers rangs des préoccupations des Français.

Les français ont-ils vraiment conscience du changement climatique ?

A la question « A votre avis, lorsque l’on parle aujourd’hui du réchauffement de l’atmosphère dû à l’augmentation des GES, est-ce plutôt ? », 66% des sondés ont répondu « Une certitude pour la plupart des scientifiques » et 34% « Une hypothèse sur laquelle les scientifiques ne sont pas tous d’accords ». Ces chiffres sont en légère hausse par rapport à ceux de l’année précédente (63% vs 37% en 2019) mais sont plus faibles qu’en 2017 (71% vs 29% en 2017).

Quelles sont les causes du changement climatique selon les français ?

Lorsque l’on pose la question de la cause des désordres du climat (tempêtes, inondations…), 65% des répondants estiment que ces désordres sont causés par l’effet de serre, 17% jugent que ces désordres sont des phénomènes naturels et 18% répondent que personne ne peut dire avec certitude les vraies raisons du désordre du climat.

80% des sondés reconnaissent que le réchauffement de la planète est causé par les activités humaines, mais les 20% restants pensent qu’il s’agit uniquement d’un phénomène naturel.

Quelles sont les conséquences du changement climatique pour les français ?

Sur les conséquences du changement climatique en France d’ici une cinquantaine d’années, 68% des interrogés sont pessimistes et estiment que les conditions de vie deviendront extrêmement pénibles à cause des dérèglements climatiques. 29% pensent qu’il y aura des modifications du climat mais qu’on s’y adaptera sans trop de mal et 3% jugent que le réchauffement climatique aura des effets positifs pour les loisirs et l’agriculture.

Depuis 2017, le pourcentage de réponses pessimistes a augmenté, passant en moyenne à 67%, alors que de 2006 à 2016, il se situait en moyenne à 55%.

Quelles sont les solutions à mettre en place d’après les français ?

59% des répondants jugent qu’il sera nécessaire de modifier de façon importante nos modes de vie pour empêcher l’augmentation du changement climatique. 16% estiment que c’est aux Etats de réglementer au niveau mondial, 14% espèrent que le progrès technique permettra de trouver des solutions pour limiter l’augmentation du changement climatique, et 11% sont résignés et pensent que le réchauffement climatique est inévitable.

77% des interrogés sont favorables à un prix croissant du carbone, à condition que cela ne pénalise pas le pouvoir d’achat des ménages des classes moyennes et modestes, et que les recettes soient utilisées pour financer des mesures de transition écologique.

Le public donne majoritairement sa préférence à une réorientation de l’économie favorisant les activités qui préservent l’environnement (57%) plutôt qu’à une relance économique par tous les moyens afin de renouer au plus vite avec l’activité (43%).

Malgré une conjoncture très fortement impactée par les craintes liées à la situation sanitaire et économique, la préoccupation environnementale se maintient et les Français ont conscience qu’il faudra des mesures fortes pour faire face au changement climatique.

Parmi les deux hypothèses suivantes qui se posaient suite à la crise sanitaire :

  • La pression de l’urgence sanitaire fait passer au second plan les enjeux environnementaux
  • La crise sanitaire parait étroitement liée aux enjeux environnementaux,

Les résultats de l’enquête semblent indiquer que la seconde hypothèse est la plus vraisemblable aujourd’hui.

Sources :

Représentations sociales du changement climatique : 21 ème vague – ADEME