Qui sont les parties prenantes d’une entreprise ?

POSITIVE WORKPLACE est le premier label RSE à embarquer toutes les parties prenantes de l’entreprise dans le cadre de son programme de labellisation. Une vision à 360° de la RSE, plaçant ces dernières au cœur de la réflexion. Pourtant, pour beaucoup le terme « partie prenante » reste flou. Mise en lumière d’acteurs essentiels à la vie d’une entreprise.

Définition et répartition

Aussi connues sous le nom de stakeholders en anglais, les parties prenantes d’une entreprise rassemblent tous les acteurs participant, de près ou de loin à sa vie économique. On y retrouvera, entre autres, les clients, fournisseurs et salarié.e.s. Les parties prenantes sont donc toutes les personnes ayant un intérêt dans l’entreprise. On pourra distinguer deux grands types de parties prenantes :

  1. Les parties prenantes internes : dirigeants, salarié.e.s, actionnaires, syndicats, etc.
  2. Les parties prenantes externes : fournisseurs, clients, collectivités territoriales, Etats, ONG, etc.

Parties prenantes et RSE

Le théoricien R. Edward Freeman soutient qu’une entreprise responsable se doit d’être transparente vis-à-vis de ses parties prenantes et de les associer à leur création de valeur puisqu’elles sont responsables de sa prospérité. Aujourd’hui, ce postulat est intégré à tous les référentiels incitant ainsi toute entreprise souhaitant établir une stratégie RSE à établir un dialogue solide avec ses parties prenantes.

Parties prenantes et ISO 26000

La norme ISO 26 000 fixe, pour la première fois, un cadre aux entreprises souhaitant opérer de manière durable. Elle définit la responsabilité d’une entreprise vis-à-vis des impacts de ses décisions et de ses activités sur la société et sur l’environnement, se traduisant par un comportement transparent et éthique qui :

  • Contribue au développement durable, à la santé des personnes et le bien-être de la société
  • Respecte la législation en vigueur et les normes internationales
  • Est intégré dans l’ensemble de l’entreprise et mis en place

Dialogue et parties prenantes

De fait, la mise en place d’un dialogue avec ses parties prenantes représente, pour une entreprise, un réel enjeu dans sa stratégie RSE. Voici donc 7 principes phares pour établir un dialogue constructifs avec les acteurs.trices de son entreprise :

  1. Embarquer toutes les parties prenantes en désignant un facilitateur interne ou externe
  2. Respecter les valeurs du dialogue
  3. Ancrer la démarche dans le temps et la durée
  4. Rendre compte des résultats de la démarche à l’ensemble des acteurs.trices
  5. Prendre en compte les intérêts divers voire divergents
  6. S’engager à choisir des parties prenantes et des enjeux pertinents
  7. Se donner les moyens de changer

Les parties prenantes d’une entreprises représentent tous les acteurs participant à la vie économique de cette dernière. En RSE, elles représentent un intérêt clé car elles permettent d’assurer un contre-pouvoir massif à la gouvernance d’une entreprise. De fait, de plus en plus d’entreprises mettent en place des dialogues avec leurs parties prenantes dans le cadre de leur stratégie RSE, signe de l’évolution du rôle de l’entreprise.

Participez à notre grande enquête nationale !

De nombreux scientifiques ont établi une baisse des émissions de gaz à effet de serre (GES) dans tous les pays ayant mis en place une période de confinement. Cette pause nous a permis de réfléchir à notre manière de consommer, de nous déplacer et de travailler. Aujourd’hui nous souhaitons faire le bilan et étudier le lien entre Covid-19 et émissions de GES aussi bien au niveau de nos vies personnelles que professionnelles.

Aidez-nous à obtenir des résultats représentatifs en diffusant cette étude autour de vous !

Je participe à l’enquête !